L'UIPP regroupe la quasi totalité des industries
de fabrication de panneaux
de process à base de bois.

UIPP
120, avenue Ledru-Rollin
75011 PARIS
Tél : 01 53 42 15 52
panneaux@club-internet.fr


  UIPP - Union des Industries de Panneaux de Process
Zoom


UIPP - Union des Industries de Panneaux de Process
Panneaux de particules bruts
Panneaux de particules bruts (PP)
Les panneaux de particules représentent, en Europe, la majorité des panneaux de process. Ces panneaux sont des produits composés de particules ou de copeaux, obtenus par la découpe des bois sur des machines spécialisées (coupeuses, broyeurs à marteaux). Ils proviennent soit des bois ronds (petits bois, branches, grumes déclassées), soit des produits connexes (copeaux, plaquettes, etc.) engendrés par d'autres industries travaillant le bois (scieries, menuiseries, fabriques de meubles, etc.), soit de bois de recyclage.

Les éléments des panneaux de particules sont assemblés sans direction privilégiée dans le plan. De ces panneaux, on peut retenir trois caractéristiques principales :
• Une isotropie plus ou moins prononcée dans le plan.
• Des caractéristiques mécaniques intéressantes.
• Une réaction de gonflement en épaisseur sous l'action de l'eau ou de l'humidité. Un collage
  renforcé réduit considérablement cette réaction.

Les panneaux de particules sont des panneaux très utilisés dans le monde puisqu'il s'en fabrique plus de 70 millions de m3 par an dont environ 35 millions de m3 en Europe.

Ils sont composés d'une ou plusieurs couches de particules de bois. Les particules (ou copeaux) sont assemblées entre elles à l'aide d'un liant organique ou minéral en une ou plusieurs couches.

Il existe deux grandes catégories de panneaux : les panneaux pour usage en milieu sec et les panneaux pour usage en milieu à risque d'humidification (milieu humide), classe de risque n°2.

Les panneaux de particules sont définis par la norme NF EN 309 et leurs exigences sont spécifiées par la norme NF EN 312, qui définit sept types de panneaux :
• Type P1 - Exigences pour panneaux pour usage général utilisés en milieu sec.
• Type P2 - Exigences pour panneaux pour agencements intérieurs (y compris les meubles)
  utilisés en milieu sec.
• Type P3 - Exigences pour panneaux non travaillants utilisés en milieu humide.
• Type P4 - Exigences pour panneaux travaillants utilisés en milieu sec.
• Type P5 - Exigences pour panneaux travaillants utilisés en milieu humide.
• Type P6 - Exigences pour panneaux travaillants sous contrainte élevée utilisés en milieu sec.
• Type P7 - Exigences pour panneaux travaillants sous contrainte élevée utilisés en milieu humide.

En France deux marques de qualité existent : le panneau de particules CTB-S pour usage en milieu sec en construction, répondant au type P4, et le panneau de particules CTB-H pour milieu humide répondant au type P5.
   
 
  UIPP - Union des Industries de Panneaux de Process
MDF
Panneaux de fibres
Ces panneaux sont composés à partir de l'élément de base du bois, la fibre lignocellulosique et possèdent, pour certains, une quasi isotropie dans toutes les directions du plan.

Les panneaux de fibres sont définis par la norme européenne NF EN 316 et leurs caractéristiques sont précisées par les normes européennes NF EN 622-1 à 622-5.

Panneaux de fibres de moyenne densité (MDF, Medium Density Fiberboard)
Ce sont des panneaux de fibres produits suivant un procédé à sec et dans lesquels on incorpore des liants organiques. Leur masse volumique se situe entre 600 et 800 kg/m3 (habituellement de l'ordre de 740 kg/m3).

Créés et développés aux Etats-Unis il y a une trentaine d'années, ces panneaux ont connu un essor très important cette dernière décennie dans tous les pays du monde, en particulier en Europe et en Asie.
En raison du procédé de fabrication utilisé, ils peuvent être fabriqués en fortes épaisseurs. Ce sont des produits de bois comprimés qui, tout comme les panneaux de particules, présentent une réaction de gonflement à l'eau et à l'humidité. L'usage de colles ayant des propriétés de résistance accrue à l'humidité permet de diminuer amplement ces gonflements.

Il existe des panneaux standards, des panneaux allégés, des panneaux densifiés, des panneaux à résistance accrue à l'humidité,… Leurs caractéristiques sont déterminées par la norme NF EN 622-5. Par ailleurs, la marque de qualité CTB-RH garantit les MDF répondant aux exigences pour panneaux à résistance accrue à l'humidité, précisées par la norme NF EN 622-5.

Les utilisations d'un panneau de fibres peuvent être les mêmes que celles du produit d'origine. Par son homogénéité, il acquiert toutefois la possibilité de nouvelles applications et offre de nouveaux horizons aux créateurs.

Panneaux de fibres durs
Ce sont les plus anciens des panneaux de fibres. Ils sont caractérisés par une masse volumique supérieure à 900 kg/m3 (de l'ordre de 1000 kg/m3) et sont fabriqués par voie humide (comme le papier ou le carton).
De manière générale, ils n'incorporent pas de liant.

Panneaux de fibres isolants
Ce sont des panneaux dont la masse volumique est inférieure à 350 kg/m3 et dont le coefficient de conduction thermique est inférieur ou égal 0,055 Wm°K. Cette caractéristique les classe parmi les meilleurs isolants thermiques.
   
 
UIPP - Union des Industries de Panneaux de Process
OSB
Panneaux de lamelles minces, longues et orientées (OSB)
Les panneaux de lamelles minces, longues et orientées, plus connus sous le nom d'OSB (Oriented Strand Board), sont composés de lamelles de bois longues d'environ 50 à 250 mm, larges d'environ 10 à 30 mm et épaisses d'environ 0,5 à 1 mm. Ces lamelles sont assemblées à l'aide de colles mélamine-urée-formol (MUF), phénoliques ou polyuréthanes et sont orientées dans la même direction pour la couche considérée.
Créés aux Etats-Unis dans le but de remplacer le contreplaqué, les OSB peuvent être monocouches ou composés de trois couches croisées. Ils possèdent d'excellentes caractéristiques mécaniques, quasi équivalentes à celles du contreplaqué.

Les OSB sont définis par la norme européenne NF EN 300. On distingue :
• OSB 1 – Les panneaux pour usage général et panneaux pour agencements intérieurs
  (y compris les meubles), utilisés en milieu sec.
• OSB 2 – Les panneaux travaillants, utilisés en milieu sec.
• OSB 3 – Les panneaux travaillants, utilisés en milieu humide.
• OSB 4 – Les panneaux travaillant sous contrainte élevée, utilisés en milieu humide.

Plus d'informations sur le site : www.osb-info.org
   
 
  UIPP - Union des Industries de Panneaux de Process
PPSM
Panneaux de particules surfacés mélaminés (PPSM)
Ce sont des panneaux de particules recouverts sur les deux faces par un ou plusieurs papiers imprégnés de résine mélamine-formol. La résine est polycondensée à chaud et sous pression, ce qui lui confère des qualités importantes de dureté et de résistance.
Le papier est un papier décoratif. On peut ainsi obtenir des panneaux blancs ou de couleur, avec un décor fantaisie ou bois. Il est possible d'avoir, pour renforcer l'aspect bois par exemple, une structure en surface imitant les pores du bois.

Une industrie doit son grand développement à ce panneau : l’industrie des meubles de cuisine. C'est la fabrication industrielle de ces panneaux qui a permis de donner à la cuisine une dimension industrielle et son aspect décoratif et varié.
Ils sont utilisés également dans bien d'autres usages (aménagement intérieur, agencement de magasins, étagères, etc.). Leur variété et leur qualité en ont fait un produit incontournable.


UIPP - 120, avenue Ledru-Rollin - 75011 PARIS - Tél : 01 53 42 15 52 - Mail :
panneaux@club-internet.fr
Crédits photos : Isoroy - UIPP
Accueil   I   Présentation UIPP   I   Produits UIPP   I   Production   I   Applications   I   Adhérents UIPP   I   Contact UIPP